• Clémentine Gustin-Gomez

Cat. 2012 P. 9 - Jacob demandant à Laban la main de Rachel





























Huile sur toile

H. 58,5 ; L. 48,5 cm.

Localisation inconnue.

Historique : Maître Belaisch, Hôtel des ventes d'Enghien, 27 mars 2012, n° 11, 18 000 €.

Œuvres en rapport : Versions analogues : Orléans, musée des Beaux-Arts inv. 543 (P. 182) ; localisation inconnue (P. 184) et une version analogue avec la partie basse coupée, Paris, collection particulière, (P. 185).

Cette aimable scène de galanterie fort éloignée des passions de Le Brun et le goût de l’anecdote plaisante rappelle l’influence de Véronèse et les débuts de l’art du XVIIIème siècle français.

La matière picturale rapidement brossée et les visages esquissés à l'arrière-plan donnent à ce tableau les apparences d’une esquisse bien qu’il soit vraisemblablement une œuvre finie. Les trois autres versions connues de cette toile témoignent du succès de cette composition.

Il existe plusieurs exemples de ces tableaux enlevés destinés au marché. Citons dans ce blog, La Résurrection du Christ (cat. 2007-P. 14) et Jacob demandant à Laban la main de Rachel (cat. 2012-P. 4).


Datation : 1700-1715