• Clémentine Gustin-Gomez

Cat. 2014 D. 30 - Portrait de femme avec reprises des mains































Sanguine avec des traces de pierre noire et rehauts de gouache blanche sur papier chamois.

En bas à droite, inscription « Boucher » à la pierre noire.

H. 27,9 ; L. 18,3 cm.

Historique : Collection privée, Princeton, New Jersey ; vente Freeman’s, Philadelphie, 28 janvier 2014, n° 15 (attribué à Charles-Antoine Coypel), vendu 230 500 $.

Exposition : Salon du Dessin, Paris, mars 2015.


Ce ravissant portrait rappelle par son style délicat le dessin de la collection Jean Bonna, Étude de femme nue allongée (cf. cat. exp. Metropolitan Museum of Art, 2009, p. 141). L’art de La Fosse atteint ici sa perfection. Les couleurs se mêlent subtilement. Le blanc est délicatement utilisé pour ajouter quelques éclairs de lumière sur les bras et les fines hachures rouges pour donner de la substance à la chair.

La figure a été probablement dessinée d’après nature. Elle ressemble la jeune femme de La Servante assise tenant une jarre (id. p. 141, fig. 67) dont le visage avec sa petite bouche, ses yeux ronds soulignés par des sourcils bien marqués et son nez droit et les cheveux bruns ont été dessiné avec une même attention, unique chez la Fosse.

La délicatesse de ce dessin évoque l’art de Watteau avec qui La Fosse cohabita à la fin de sa vie chez Pierre Crozat. Il appartient incontestablement au monde du XVIIIème siècle.