• Clémentine Gustin-Gomez

Cat. 2016 D. 23 - Étude de drapé



















Pierre noire, sanguine et rehauts de craie blanche sur papier chamois.

H. 15 ; L. 21,5 cm.

Inscription à la pierre noire en haut à droite : 12 ; en bas : oct 1747

Collection particulière.

Historique : Collection Michel Gierzod, Paris; collection Jeffrey E. Horvitz, Cambridge (États Unis) ; vente Artcurial, Paris, 31 mars 2016, n°33, 3 750 €.

Bibliographie : Clémentine Gustin Gomez, Charles de La Fosse 1636-1716, 2006, t. II, D. 226, p. 275


Cette feuille, déjà publiée dans le catalogue raisonné de Charles de La Fosse, était accompagnée d'une photo en noire et blanc. La reproduction en couleur permet de mieux appréhender le style coloriste de notre peintre.

Cette étude d'une robe portée par une figure féminine agenouillée illustre le goût de La Fosse pour le bouillonnement des draperies qui semblent comme gonflées. L'effet est souligné par des hachures fermes sur les parties ombrées et des traits épais de craie blanche pour accrocher la lumière. Dans notre dessin les rehauts clairs forment des cangianti, technique que La Fosse a étudié en regardant Les tableaux de Véronèse à Venise au cours de son long séjour de trois ans de 1661 à 1664.

Cette technique très particulière adoptée par notre peintre pour représenter les draperies est très caractéristique de son style et permet de reconnaître sa main.

Le dessin peut être mis en relation avec la servante qui verse de l'eau dans un bassin à gauche dans la gravure de Louis de Chastillon La Nativité de la Vierge Marie (P. 27).