• Clémentine Gustin-Gomez

Cat. 2017 D. 16 - Les Passions incitent un homme d’église à faire la guerre


































Plume et encre brune, lavis gris sur papier chamois.

H. 18,6 ; L. 14 cm.

Collection particulière.

Historique : Vente M° Ader, 23 mars 2017, n° 26, « Les Passions incitent Richelieu à faire la guerre », 8 750 €.

Ce sujet allégorique dessiné à la plume est unique dans l’œuvre de La Fosse. Nous pensons qu’il représente les Passions incitant Richelieu à faire la guerre, titre sous lequel il a été vendu aux enchères en 2017. Notre artiste a pu vouloir glorifier Richelieu bien qu’il fut mort en 1642. En effet, au moment de la révocation de l’édit de Nantes en 1685, le Cardinal était toujours cité pour sa détermination à combattre les Protestants.

Les épigraphies sur les pierres tombales derrière lesquelles sont conservées des urnes funéraires, en haut à gauche, évoquent un cimetière romain. La Fosse a pu en admirer à Rome où il a séjourné de 1659 à 1661.

En haut, la Discorde est dessinée sous les traits d’une figure aux cheveux serpentiformes tenant une torche dans la main et un serpent de l’autre. La torche signifie les « feux qu’elle allume » et les cheveux serpentiformes ses « mauvaises pensées » (Iconologia de Cesare Ripa, 1603, p. 104). L’Hérésie est représentée avec un masque et un livre. Le masque est l’un des attributs de la Fraude car l’Hérésie demeure cachée ; le livre est l’attribut des Églises réformées par opposition à l’Église catholique. Au centre, une veille femme aux cheveux longs et à la poitrine décharnée verse de l’huile sur un feu qu’elle attise. Au-dessus d’elle une Passion brandit une épée appelant à la guerre. D’un geste apaisant Richelieu calme les Passions belliqueuses.

Compte tenu de son format modeste, cette feuille doit être un projet pour une illustration de livre.