• Clémentine Gustin-Gomez

Cat. 2018 D. 7 - Étude de femme implorante
































Pierre noire, sanguine et rehauts de craie blanche sur papier chamois.

H. 31,9 ; L. 25,5 cm.

Collection particulière.

Historique : Vente Fontainebleau, Me Osenat, 1er avril 2018, n° 134, 14 000 €.

Oeuvre en rapport : La Résurrection de la fille de Jaïre, Paris, église Notre-Dame-de-Bercy (P. 124)


Nous proposons de mettre en relation la figure de la femme implorante avec la femme de Jaïre à gauche sous le vélum vert du tableau de l’église parisienne. Certes, seule la moitié de son torse apparait au second plan derrière sa fille mais son attitude est identique à celle du dessin préparatoire. Notons les abondants rehauts de craie blanche sur le torse de la femme de Jaïre illuminée par la présence de Jésus. Par les sources historiques nous savons que le tableau a été peint entre 1698 et 1700. Le style résolument coloriste du dessin avec son opposition appuyée entre la lumière et l'ombre peut correspondre avec cette datation plutôt tardive.
























La Résurrection de la fille de Jaïre, Paris, église Notre-Dame-de-Bercy.