• Clémentine Gustin-Gomez

Cat. 2019 P. 4 - Moïse sauvé des eaux
































H. 53,5 ; L. 41,5 cm.

Localisation inconnue.

Œuvres en rapport : Tableaux : Moïse sauvé des eaux, musée du Louvre, inv. M.L.4527, (P. 133) ; Moïse sauvé des eaux, Cassel, Gemäldegalerie Alte Mzister, inv. M 2001/1 (P. 135) ; Moïse sauvé des eaux, coll. part. (P.136). Dessin : Moïse sauvé des eaux, Cambridge, Fogg Art Museum (collection Jeffrey Horvitz), inv. TL.36722.1.

Cette toile est proche du tableau commandé par Louis XIV en 1701 pour le cabinet du billard au château de Versailles et conservé au musée du Louvre (P. 133).

Notons deux variantes notables avec le tableau du Louvre. Le corps de Moïse glisse ici vers la rive les pieds en avant, dans l’œuvre royale l’enfant apparait en sens inverse, tendant les bras vers la suivante penchée pour le sauver. Sur la gauche, la figure féminine assise tourne la tête vers la fille du Pharaon tandis qu’elle regarde Moïse dans le tableau du Louvre.

Deux toiles publiées dans le catalogue raisonné de La Fosse sont rigoureusement identiques à l’œuvre nouvellement découverte (P. 135 et P. 136). Leur exécution est moins soignée que dans le tableau du Louvre tant dans le rendu de la brillance des draperies que dans le traitement du paysage. Les élégantes figures du tableau royal sont ici plus pataudes. Dans ces trois œuvres, La Fosse pourrait avoir pris pour modèle un tableau perdu inspiré de cette célèbre composition. Le dessin du Fogg Art Museum se distingue du tableau du Louvre par la disposition des figures et un arrière-plan moins précis. Il présente également de nombreuses variantes avec ce tableau ci. Mais il a pu servir de première pensée où l’artiste conserva la figure de la compagne, à genoux, à moitié allongée pour saisir Moïse.


Inscrivez-vous à la liste de diffusion du blog
et restez informé dès qu'un nouvel article est publié !

© 2020 Éditions Faton