• Clémentine Gustin-Gomez

Cat. 2008 P. 12 - Le Mariage mystique de Sainte Catherine



Huile sur toile. Sur sa toile d’origine.

Format ovale. Dim. : H. 17,5 ; L. 23 cm.

Annotation à la plume au revers du cadre : « Mr Petit radet ».

Historique : Vente Peters, 9 mars 1779, 87 ; vente Vieuviller, 20 décembre 1781 ; vente Godefroy, 20 avril 1785, n° 42 ; vente de Saint Martin, 7 mai 1806, n°9 ; vente Le Brun, 29 septembre 1806, 126 (P.P. 133) ; vente Sotheby’s Paris, 25 juin 2008, n° 47, prix avec frais : 22 350 €.

La touche libre, l’attention portée avant tout à la lumière et à la palette chaude témoignent des leçons coloristes dont La Fosse fut le principal émule.

Cet admirable petit tableau perdu (P.P. 133) a appartenu à quatre célèbres collectionneurs du XVIIIème siècle : Peters, Vieuviller, Godefroy et Lebrun. Chacun des catalogues de vente décrit longuement cette toile en des termes très élogieux : « Ce tableau est d’un bon coloris & du meilleur temps du maître », « Ce tableau est d’une couleur piquante & d’une touche facile ». Ces notices apportent également une information intéressante sur le goût des amateurs du XVIIIème siècle. « Le meilleur temps du maître » correspond indéniablement à la dernière partie de la carrière du peintre. L’époque où le Coloriste a triomphé et où La Fosse a affirmé son rôle déterminant dans le changement du goût.

Datation : 1700-1715.